Le samedi 19 août 2017

Revue de presse

Critique

Extraits

 

Voici quelques extraits de critiques portant sur les concerts et spectacles ainsi que sur les disques produits par l'Ensemble Anonymus au cours des dernières années. Une sélection d'articles complets est aussi disponible.

« La rondeur des voix masculines atteint une formidable souplesse...l'émotion fait rarement défaut. »
Le Chant de Robin et Marion
Le Devoir, 2002

« Longue vie au Mystère de l'Étoile ! »
Le Mystère de l'Étoile
Le Soleil, 2001

« Une expérience musicale et littéraire, typique du Moyen Âge, où l'authenticité se mêlait à l'invention fabuleuse. »
Le Mystère de l'Étoile
Le Devoir, 2001

« L'inspiration et la poésie de Guillaume de Machaut habite sans conteste l'Ensemble Anonymus qui s'en fait l'authentique porte-parole. »
Guillaume de Machaut
La Presse, 2000

« La belle rondeur du quatuor vocal masculin conjuguée aux jolies couleurs du luth, de la flûte et de la vièle assuraient à la texture sonore énormément de souplesse, une sorte de douceur veloutée. »
Guillaume de Machaut
Le Soleil, 2000

« What one has to admire is the quartet's absolute mastery of their instruments (each plays several), their ability to play and sing so ravishingly, all from memory, and above all their insightful revival and illumination of a precious repertoire. »
Musica Mundi
The Halifax Herald, 1999

« The group's attention to authentic detail is evident in their style of playing (...) and perhaps more strikingly in their vocalization... »
Musica Mundi
The Telegram, St-John's Nfld, 1999

« Nous faisant circuler à travers des œuvres des XIIIe et XIVe siècles, enchâssées dans une élégante construction formelle, Anonymus nous a offert des moments musicaux d'une poignante beauté. »
Inventio
Journal Voir, 1997

« ...trois disques ludiques, généreux, peints aux couleurs d'une vie de plein air... »
Rue des Jugleors (5 diapasons), Llibre Vermell, A la Via!
Revue Diapason, France, 1996

« ...les arguments qu'ils font valoir dans le décor d'itinérance du Livre Vermeil, (...) les posent en concurrents sérieux pour les meilleures versions de la discographie du recueil... »
Llibre Vermell (5 diapasons)
Revue Diapason, France, 1996

« In short, the concert (...) was and education, a revelation, and an intriguing musical voyage back in time... »
La Rue des Jugleors
The Shelter Island Reporter, New York, 1996

« Among delights, readers should look for Llibre Vermell, an enchanting collection of lively Catalonian pilgrim songs and dances of 14th Century Spain. »
Llibre Vermell (CD)
Magazine In Tune, U.S.A., 1995

« This new performance then, by Québec's Ensemble Anonymus, gets a welcome, though a seriously qualified one »
Llibre Vermell (CD)
Continuo, New-York, 1995

« Décidément, ce triple concert est un bel exercice en souplesse »
La Rue des Jugleors
Le Soleil, Québec, 1994

« Its five members gave a fascinating recital (...) In the troubadour song Souvent soupire, for example, the emotional impact was heightened by making the instrumental accompaniment increasingly rich with each verse. »
La Rue des Jugleors
Ottawa Citizen, Ottawa, 1994

« Un voyage musical dont musiciens et chanteurs sortent grandis, illuminés et les mélomanes avec eux. »
Adventus
Le Soleil, Québec, 1993

« Parfaitement maîtres de leur voix, de leurs instruments et de leurs gestes, les musiciens-chanteurs-danseurs décrivent une lente et digne chorégraphie où la musique est reine. »
O Fortuna
Le Soleil, Québec, 1993

« The vocal performers produced an aura of purity and extraordinary refinement. »
Noël, Paris, Notre-Dame
The Gazette, Montréal, 1992

« Les musiciens (...) possèdent en effet de grandes qualités d'interprètes et jouent dans une connivence absolument évidente. »
Istanpitta
Le Soleil, Québec, 1992

« What was admirable about the Ensemble Anonymus was its evident devotion to the music... »
O Fortuna (version concert)
The Toronto Star, 1992

« This was a fine evening of accomplished vocal and instrumental performances. »
El Llibre Vermell
The Gazette, Montréal, 1990

« Un des meilleurs groupes musicaux de ce XVIIe Festival International Cervantino. »
El Siglo de Oro
El Nacional, Mexique, 1989

« Quelle explosion ! Anonymus a fait l'unanimité. »
Li Jus de Robin et Marion
La Lanterne, Belgique, 1987

« Li Jus de Robin et Marion fera date: c'est une fusion parfaite du texte, de la musique, du jeu corporel, de la scénographie... »
Li Jus de Robin et Marion
La Presse, Montréal, 1986

« Anonymus est vif et brillant... »
Li Jus de Robin et Marion
New York Times, 1986

 

Montanhagol